Nuisance de la Renouée du Japon

Renouée du Japon - Fruit ailé
Renouée du Japon
Fruit ailé

La renouée est un véritable problème : avec des racines pouvant descendre à plus de trois mètres sous la surface, elle réussit à coloniser des linéaires importants de berges.

La renouée forme des massifs très denses, éliminant les autres espèces indigènes.
Sa progression se fait au détriment de la flore locale, mais aussi de la diversité animale. La renouée fait reculer les populations d’amphibiens, reptiles, et oiseaux, car ces derniers dépendent directement ou indirectement des espèces herbacées autochtones et/ou des invertébrés associés à leur survie.

La renouée laisse le sol nu en hiver, d’où un danger d’érosion et de déstabilisation des berges, notamment le long des rives abruptes.

ImprimerObtenir la version pdf de la pagePlan du siteAugmenter la taille de caractèreDiminuer la taille de caractère
Site officiel du contrat de rivière transfrontalier de L'Allaine
partenaires Ministère Ecologie et Développement Durable Office de l'Environnement de la république et Canton du Jura Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse Communauté de communes du Sud Territoire Conseil Régional de Franche-Comté: Direction des Ressources Agricoles Conseil génnéral du territoire de Belfort Contrat de rivière transfrontalier Allaine République française Confédération suisse