Nuisance de la Berce du Caucase

Berce du Caucase pourvue de fleurs petites, blanches et nombreuses
cliquez pour agrandir l'image Berce du Caucase

La propagation efficace et rapide de la Berce du Caucase est un grand danger.
Une plante produit jusqu'à 10 000 graines, qui gardent dans le sol leur pouvoir de germination jusqu'à 7 ans. Les graines sont disséminées par le vent sur de courtes distances, par les cours d'eau, par les animaux (les fruits pouvant s’accrocher aux poils des animaux).
En raison de son potentiel de développement, la Berce du Caucase constitue des peuplements denses qui conduisent à un fort ombrage, et par suite entraîne l’élimination des espèces indigènes.

Le danger d'érosion le long des cours d'eau augmente avec la Berce du Caucase.
Les racines n'ont pas de fonction stabilisante. De plus, en hiver, les plantes mortes, en se décomposant, modifie la qualité physico-chimique des eaux, et laisse le sol nu augmentant les risques d’érosion.

Elle provoque également des allergies par contact.
Le suc de la Berce du Caucase contient des furanocoumarines qui sont phototoxiques. Un contact cutané avec la plante, accompagné ou suivi d'une exposition de la peau au soleil, peut engendrer des brûlures graves avec formation de cloques, qui peuvent laisser des marques. Selon le degré des brûlures et les effets secondaires (fièvre, troubles de la circulation, etc.) il est conseillé de consulter un médecin.

ImprimerObtenir la version pdf de la pagePlan du siteAugmenter la taille de caractèreDiminuer la taille de caractère
Site officiel du contrat de rivière transfrontalier de L'Allaine
partenaires Ministère Ecologie et Développement Durable Office de l'Environnement de la république et Canton du Jura Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse Communauté de communes du Sud Territoire Conseil Régional de Franche-Comté: Direction des Ressources Agricoles Conseil génnéral du territoire de Belfort Contrat de rivière transfrontalier Allaine République française Confédération suisse