Nuisance de la Balsamine glanduleuse

Le long des cours d’eau, la balsamine glanduleuse accélère les phénomènes d’érosion des berges en ne retenant que très peu la terre. De plus, en hiver, elle laisse un sol nu également sensible à l’érosion. Elle empêche par ailleurs le développement des espèces indigènes.

Par son développement rapide, elle étouffe les espèces voisines. De plus, à la fin de la saison, les tiges restent dans la litière et empêchent la croissance des autres espèces.
L’impatiente glanduleuse se reproduit principalement par graines, propulsées autour de la plante.

Le fait qu’elle pousse le long des rivières permet la propagation des semences sur de longues distances.
Pour sa part, la balsamine à petites fleurs appauvrit drastiquement la strate herbacée des ripisylves, en formant des peuplements monospécifiques. Elle menace aussi localement la balsamine ne-me-touchez-pas.

ImprimerObtenir la version pdf de la pagePlan du siteAugmenter la taille de caractèreDiminuer la taille de caractère
Site officiel du contrat de rivière transfrontalier de L'Allaine
partenaires Ministère Ecologie et Développement Durable Office de l'Environnement de la république et Canton du Jura Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse Communauté de communes du Sud Territoire Conseil Régional de Franche-Comté: Direction des Ressources Agricoles Conseil génnéral du territoire de Belfort Contrat de rivière transfrontalier Allaine République française Confédération suisse